Skip to content

Ayo en concert à Maurice


Ayo entouré du public

Ayo entouré du public

Ayo était vendredi soir en terre promise au Centre Swami Vivekananda à Pailles. Cette belle métisse porte comme nom d’artiste, la plus mauricienne des exclamations de la langue créole, Ayo. La chanteuse était chez elle, cela était flagrant, ses mouvements sur scènes étaient sincères et sans embarras. Pourtant cette jeune femme est née à Cologne en Allemagne, mais voici peut être ce qui fait qu’elle se sent à l’aise ici. Ayo est né d’un père Nigérian et d’une mère Gypsy, donc Ayo est issue d’un métissage d’origine africaine et….. Hindoue, oui car le peuple gypsy est  un peuple d’origine hindoue qui est apparu en Europe au 16ème sciècle. Ce type de métissage se retrouve dans notre ile mais bien sur avec certaines nuances historiques, mais les bases culturelles sont très proches. Mais laissez moi partager avec vous comment Ayo est allé à la conquête du public mauricien.

Ayo est entré sur scène en faisant des vocalises et en chantant son surnom « Ayoooo »… L’artiste est acclamée mais ces premières minutes sont toutes en flottements. Je me dis qu’elle a un problème au niveau du retour, ne doit pas bien s’entendre chanter car elle n’arrête pas de toucher ses oreillettes entre deux va et vient entre le centre de la scène et son équipe de l’ombre. Ne pouvant plus cacher sa gêne elle nous confit « you are too far » et descends dans la salle pour voir de près ce public multicolore. Il ne se fait pas prier, en quelques secondes Ayo est enveloppés d’un public…. Qui l’observe à travers leur minuscule écran. La scène me frappe nous avons tous les rivé sur notre écran de portable ou de caméra numérique pour immortaliser la star, c’est clair nous dépendons trop de ces écrans. Le service de sécurité fend la foule et l’idole retourne sur scène et les fans à leur place assise. Cette configuration de la salle, bonne pour un concert philarmonique ne convient pas à Ayo. Elle demande au public de s’approcher, celui-ci ne se fait pas prier et en un rien de temps une foule de fans quittent les gradins au fond de la salle pour envahir l’espace entre la scène et la première rangée des VIPs. C’est maintenant parti pour deux heures de concert, non de conversation entre Ayo et ses amis mauriciens.

Ayo ne se contente pas d’interpréter les chansons de son deuxième album « Gravity at Last », au milieu des morceaux elle prend le temps de distiller les messages contenus dans ces chansons tout en musique, une vraie conteuse à mi-chemin entre la griotte et la slammeuse.  De ses messages, de nombreuses personnes ont été marqué par ce qu’elle a dit sur la pauvreté : « on ne juge pas la pauvreté de quelqu’un par ses vêtements, son habitat ou sa voiture mais par ses aptitudes à aimer, à partager et à respecter l’autre… » La pauvreté du cœur est la pire des pauvretés.

Ayo sur scène à Pailles

Ayo sur scène à Pailles

Ayo est une artiste talentueuse et généreuse, elle se met à parler et à slammer en français avec une facilité assez déconcertante, elle est bonne guitariste (elle a du sang gypsy dans les veines) et ses pas de danses sont franchement ceux d’une africaine. Bien des artistes font l’effort de dire quelques mots de créoles sur scènes quand ils se produisent à Maurice. Mais personnellement j’ai trouvé qu’Ayo est certainement une des meilleurs dans cet exercice, avec une prononciation quasi parfaite en lançant au public « zot korek ? ». Cette belle métisse n’a pas eu à conquérir Maurice, elle était chez elle….

Publicités
4 commentaires leave one →
  1. 9 août 2009 23:40

    Ok j’ai compris pourquoi ce post n’a pas ete listee. Vous avez cree une nouvelle page pour ce post, et WordPress ne l’a pas inclus dans le feed rss. Je ne connais pas de solution pour contourner ce probleme. Il est imperatif que votre nouveau poste sois inclus dans le rss feed afin que l’update soit repertorie sur le MBL. :S

    • Ludovic permalink*
      10 août 2009 00:05

      Il n’y a pas de soucis, j’ai créé une page par ce que cet article ne concerne pas vraiment les média ou la communication, quoi que… Bref il y a une différence de ton, je ne voulais pas le mélanger à mes autres postes. Je débute dans le blogging, j’apprends tous les jours et je suis très reconnaissant envers tous ces « anciens » comme Bruno qui m’ont bien accueillis et qui viennent lire mes blogs…
      @Bruno, on pourrait se tutoyer surtout qu’il me semble qu’on était au même collège… 😀

  2. 10 août 2009 12:42

    😮 ludovic wong??? twa ca??? 😀 ki manier?

    lol mo pas ca ancien la, mo finn commencer en decembre 2008

  3. Ludovic permalink*
    10 août 2009 13:05

    Non pas Ludovic Wong lol…. Alle guette dans about to pou trouve mo photo, mo ti ene l’annee avant toi si mo pas trompé…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :