Skip to content

Pour que notre solidarité aille plus loin !

1 avril 2013

Depuis la catastrophe du 30 mars à Port Louis, les Mauriciens ont fait preuve de solidarité.

Ils ont été les premiers à porter secours à ceux qui se sont retrouvés prisonniers des eaux à Port Louis ou à Bel Village/Cassis. Ils ont naturellement formés des chaines humaines pour que personne ne soit emporté par les torrents. A Canal Dayot ils ont surpassé leurs peurs pour sauver les enfants et les personnes âgés en les faisant monter sur les toits. Au Caudan ils ont alertés la police que certaines personnes étaient prisonniers des tunnels, malheureusement personne n’a pu être sauvé ici.

Dimanche et surtout lundi ils ont été des centaines, voir plus, de citoyens et des entreprises privées à prêter mains fortes aux sinistrés de Canal Dayot. Ils ont été des milliers à faire des donations de toutes sortes pour les sinistrés de Port Louis. Ils étaient des centaines de volontaires dans différents points de collecte à récolter, trier et emballer les donations.

Il n’y a pas de mots assez forts pour décrire tout cela et encore moins pour exprimer ce que comme moi beaucoup de Mauriciens ont pu sentir. Beaucoup sinon tous ont été surpris et ému de cet élan de solidarité. Nous nous sommes prouvés à nous même que nous savons être solidaire et que le communalisme est un mythe avec lequel on nous bourre le crane !

Dans toute cette tragédie la réaction des citoyens est très positive !

Il faut absolument que nous permettons à cette solidarité d’aller au-delà du stage du nettoyage et de la reconstruction. Il nous faut nous assurer de réduire les risques liées aux catastrophe naturelles et améliorer notre système de gestion de crise.

Pour cela il faudrait que les citoyens fassent plusieurs choses :

  1. Arrêter de jeter les détritus n’importe où car ils finissent dans les drains et cours d’eau.
  2. Exiger l’application des mesures préconisées par le rapport Domah.
  3. Exiger que les services météorologiques soient évalués, réorganisés et équipés comme il se doit.
  4. Exiger qu’un système de mise en garde et d’alerte préventif et efficace soient mis en place pour tous types de catastrophes naturelles : tsunami, inondations, incendie, fortes houles, etc.

Cette liste n’est certes pas exhaustive mais qu’elle serve de piste de réfection pour tous. Pour cela il faudra que les citoyens prennent des initiatives…

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :