Skip to content

De l’Estrac tente de couper court aux rumeurs

26 septembre 2009

JCDE

Un journaliste de www.lexpress.mu qui demande à son grand patron (pour une interview) quelle interprétation politique faut-il donner à sa présence à Quatre Bornes pour le vernissage de l’exposition sur les 40 ans du MMM. A première plus d’un dirait « ce journaliste n’a pas froid aux yeux » il faut du courage pour lancer une question embarrassante comme celle-ci à son patron. A voir de plus près il est très probable qu’il s’agit en faite d’une bonne vieille stratégie de communication, crever l’abcès avant qu’il n’éclate.

La présence de Jean Claude de l’Estrac n’est effectivement pas passé inaperçue, debout derrière Paul Bérenger au micro entouré d’autres anciennes personnalités du MMM. Pour ceux qui ont entendu le discours du leader des mauves lors de ce vernissage ont certainement remarqué qu’il a répété à au moins trois reprises « Jean Claude» avec un brin de sourire dans la voix. Pourtant de l’Estrac n’était pas le seul ancien cadre du parti, il aurait bien pu nommer Prem, Cassam ou autres. Il est difficile à croire que cela a été fait innocemment par Paul Bérenger. Il est certain que de nombreux observateurs politiques auront remarqués cela, et depuis hier pas mal d’interprétations doivent circuler. Elles viennent se rajouter aux déclarations faite par de l’Estrac lui-même dans son interview au magazine People ou il explique qu’il quittera bientôt la tête de La Sentinelle et qu’il n’exclu pas un retour à la politique sous une forme ou une autre.

En bon communicant et observateur politique, Jean Claude de l’Estrac sait bien quelles interprétations seront faites et ce très vite dans la presse de ce week end. Pour lui, afficher un certain rapprochement du MMM maintenant n’est pas opportun étant encore à la tête du groupe La Sentinelle, dont les titres sont déjà boycotté par le gouvernement en termes de publicité et étant la cible préférée du Premier Ministre.

Il fallait donc qu’il tire les choses au clair afin de tenter de couper court à toutes rumeurs naissantes au sujet de son avenir politique. En sortant, du vernissage à Quatre Bornes, l’express samedi était certainement déjà bouclé et il ne peut attendre l’express dimanche pour s’expliquer. L’alternative la plus rapide était d’accorder une mini-interview à lexpress.mu qui a certainement était reprise par Radio One. Cet interview est sans détour, Jean Yves Chavrimootoo demande à son patron directement quelle interprétation politique doit on donnée à sa présence à Quatre Bornes et aussi de quoi il a parlé avec Paul Bérenger en privé. Bien entendu les réponses de Jean Claude de l’Estrac à ces deux questions lui permettre de dire clairement qu’il n’y a aucune interprétation à donner à sa présence et qu’entre Paul Bérenger et lui c’était une conversation  nostalgique entre deux vieux camarades, c’est-à-dire rien concernant un avenir commun.

Publicités
One Comment leave one →

Trackbacks

  1. Twitted by LudovicF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :