Skip to content

Manque d’humilité de certains membres de la presse?

20 septembre 2009

Presse mauricienne

Depuis que j’évolue dans le monde des média et de la communication, j’ai constaté que de nombreuses personnes au sein de la presse ont un mal fou à citer dans leurs écrits leurs concurrents et bien souvent ces personnes sont celles qui occupent des postes de responsabilités assis dans leur bureau climatisé loin de la réalité du jeune journaliste de terrain. En voici un exemple:

En lisant un journal de ce dimanche, je vois un article dans les pages magazines de l’hebdomadaire  sur une nouvelle recrue à la radio du même groupe. L’homme a été recruté comme Head of News. Le petit papier qui vise à soigner l’image de la radio du groupe, retrace le parcours riche de ce journaliste mauricien. On apprend avec pas mal de détailles que le moustachu a été journaliste de presse écrite à Maurice depuis le milieu des années 1970 avant de s’envoler pour une autre ile de la région où il a évolué comme journaliste dans une radio et un journal dont les noms sont cités. Ensuite  la journaliste explique que l’homme est retourné à Maurice et a renoué avec la presse écrite. Puis en une « demi-phrase » on lit que ce journaliste d’expérience a dirigé une radio privé qui n’est pas nommé. Est-ce-que cette radio privé n’a pas de nom? Est-ce-qu’elle n’est pas assez connu des mauriciens pour être citer? Le fait est qu’il y a trois radios privés à Maurice, toutes bien connues des mauriciens, en tous cas mieux connus que cette radio d’un autre état de la région.

Je ne crois pas que ces pratiques sont la norme dans les pays médiatiquement riche tel que la France ou la Grande Bretagne. En France on voit souvent des animateurs ou journalistes de chaines de radios ou de télévisions concurrentes être inviter sur des plateaux. Il n’est pas rare non plus qu’une radio reprenne une nouvelle publié par un journal, une radio ou une télévision concurrente tout en la citant. Cela permet à l’auditeur d’être mieux informer et de façon plus transparente et ce n’est pas pour autant que l’auditeur préférera aller écouter le concurrent. Mais ici, certains ont des égos beaucoup trop importants pour accepter de donner un peu de considération aux concurrents.

P.S: J’ai modifié mon article car comme me l’a fait justement remarqué un journaliste, cet article était biaisé même si tel n’était pas mon intention. Dans la précédente version je cité 3 exemples où c’était toujours le même groupe qui était mis à mal. Je pense que c’est une preuve d’humilité que de reconnaitre mon erreur, je pense que maintenant l’article est plus juste. Toutefois j’aimerais pouvoir remettre les exemples que je citais ici, mais je tacherais de trouver des exemples venant d’autres groupes de presse. Si vous en connaissez n’hésitez pas à me les faire parvenir par mail.

Publicités
49 commentaires leave one →
  1. Mauriciana permalink
    20 septembre 2009 17:02

    Quelques points qu’il est important de souligner:

    1. Tenir un blog est une grande sur les médias est une grande responsabilité. In faut faite attention à ne pas prêter le flanc.Donc, soigne la grammaire de tes textes, ils sont remplis de coquille.

    2. Pour un ancien journaliste, il n’est pas très glorieux de cracher dans la soupe.

    3. Arrêtes ce ton moraliste. Tu est complèteùent ridicule.

    • Ludovic permalink*
      20 septembre 2009 17:15

      « In faut faite attention », « Tu est » quelles coquilles…

      Je corrigerais mes fautes au fur et à mesure quand je relierai et que mes correcteurs me les signaleront aussi. Merci pour ton conseil j’appréci.

      Je n’arrêterai pas mon ton moralisateur. Tant pis si je suis ridicule. Je pense que ça pourrait aider à améliorer les choses.

      P.S: Mauriciana, Dimitri Oulianov et Summeson sont la même personne

    • Dee-Vague permalink
      22 septembre 2009 02:02

      Mauriciana…

      C’est l’hôpital qui se fout de la charité un peu la non???

      Exemples:

      Tenir un blog [est une grande] sur les médias [est une grande] responsabilité.

      [In] faut [faite] attention à ne pas prêter le flanc. (En passant tu repasseras aussi pour l’utilisation de l’expression).

      (Celle la j’adore trop pour l’énormité):

      Donc, soigne la grammaire de tes textes, ils sont remplis de [coquille]. (On ne fait pas l’accord du pluriel!?).

      3. Arrêtes ce ton moraliste. Tu est [complèteùent] ridicule.

      Donc, miss Mauriciana, lorsque l’on est incapable d’aligner 5 LIGNES de texte, sans y faire autant de fautes, je pense qu’il serait plus judicieux et plus humble surtout de se garder de faire des remarques gratuites et sans intérêt sur les performances grammaticales des autres.

      Trop gentil Ludo…

    • Jean-Luc Emile permalink
      22 septembre 2009 07:47

      Je suis du meme avis que Ludovic Froget. Je bosse dans une radio privée et je peux dire que cette pratique de citer un confrere n’existe pas. Zero!!! Je pense que les auditeurs mauriciens ont deja fait leur choix en terme de médias, ce n’est pas pour autant qu’ils vont partir écouter la concurrence si je cite demain une déclaration faite par le Président de la République. Mais le PAM est tel que personne ne le fait parce qu’il regne encore un climat de compétition parfois…il faut le dire malsaine. Donc je comprends ton point de vue Ludovic et je suis conscient qu’on ne peut poursuivre dans cette voie.
      Pour répondre a Mauriciana, d’abord quand on a une critique a faire on ne se cache pas derriere un pseudonyme. je ne sais pas qui vous etes, mais ce trop facile. Assumer vos écrits Mauriciana. Et puis les coquilles de Ludovic, je laisse le soin aux autres participant a ce forum a chercher les votres…Petit jeu de sept erreurs!!!!
      Un peu a la navin, Fais ce que je dis, ne fais pas ce que je fais…

  2. Bruno LAURANT permalink
    21 septembre 2009 13:54

    Bravo Ludovic,

    Du bon boulot !
    Article tres pertinent …
    Tres juste aussi !
    C’est la critique qui fait avancer …
    Mais a Maurice, on n’aime pas la critique et encore moins quand elle est justifiée …
    Et ce point est tres intéressant …
    J’ajouterais juste, concernant La Sentinelle que je connais bien, que c’est une pratique courante et récurente des journalistes-larbins qui écrivent dans le groupe…
    Ils sont la voix et la plume de leurs maitres !
    Et dire que Jean-claude de l’Estrac rabache a longueur d’interview qu’il faut rechercher l’éthique et l’excellence …
    On en est a des années lumieres …
    Ou encore dans le dernier PEOPLE, qu’il déteste les  » Abus de pouvoir  » …
    Ca a au moins l’avantage de faire rire !

    Keep on moving …
    Et bonnes chances pour ton blog, pourfendeur des conservatismes ….

    Bruno LAURANT

  3. Bruno LAURANT permalink
    21 septembre 2009 14:10

     » Reprendre une nouvelle d’un concurrent en le citant, cela ne se fait pas à Maurice. »

    Reprendre une nouvelle d’un concurent sans le citer,en France, c’est considéré comme une faute professionnelle et un vol…
    Normal, non ?
    Enfin, je sais pas, pour tout bon journaliste qui se respecte …
    Toute la complexité et les contradictions de Maurice se retrouvent dans ce point.

    Bruno LAURANT

  4. racyn permalink
    21 septembre 2009 22:49

    Ça tourne au réquisitoire contre UN SEUL groupe de presse. C’est dommage. Je sais, tu me diras que quelque part, tu as précisé « (…) cela ne veut pas dire que ce groupe est le seul à adopter une telle politique éditoriale. »
    Une analogie. Quand on veut écrire un article sur les comportements antisportifs des joueurs de foot. On ne fait pas qu’énumérer les cartons rouges que ceux d’une seule équipe se sont pris. La rigueur (journalistique) oblige à élargir la démonstration aux cartons rouges obtenus par d’autres joueurs…d’autres équipes. Cette démonstration est absente dans ton article. Ce qui le rend, de mon point de vue, « one-sided. » Qu’on soit bien clair, ce n’est pas un reproche…mais un constat.
    Je vais m’arrêter là. Parce que je ne veux nullement donner l’impression de devoir m’expliquer ou m’excuser par rapport à ce que tu as écrit. Quitte à ce que cela soit interprété comme un « manque d’humilité » 😉

    • Ludovic permalink*
      21 septembre 2009 23:16

      Rabin ta remarque sur le coté one sided est juste. Mais je n’ai pas eu d’exemples venant des autres groupes de presse. Peut être que je ne les lis pas assez pour cela. Mais je ne voulais pas ne pas écrire cet article juste à cause d’un manque d’exemple. Mais j’actualiserai sans problème l’article si je trouve ou si l’on me souffle d’autres exemples.

      Je précise que je ne cherche pas a critiquer une personne ou une entreprise en particulier. Je veux uniquement lancer un débat qui pourrait amener une certaine évolution de notre presse. Et je sais que de nombreux jeunes journalistes, surtout des radios partagent mon opinion, ils me l’ont fait savoir par des messages privés…

      • racyn permalink
        22 septembre 2009 00:28

        Oui je comprends. La perception peut jouer des tours. Le lecteur lambda de ton blog aurait pu déduire, à partir des exemples que tu donnais, qu’un seul groupe fait preuve de « manque d’humilité. » Alors que le propos était, si j’ai bien compris ta démarche, de parler d’une pratique qui a cours chez tous les groupes de presse à Maurice.

  5. Jean-François Leckning permalink
    21 septembre 2009 22:54

    Ludovic, de grace, interdit à ceux qui se réfugient derrière des pseudos anonymes d’investir ton blog.
    Bruno, je te trouve très dur à l’égard de Jean-Claude de l’Estrac. Tu ne mesures pas l’influence que cette homme a eu sur la presse mauricienne.

    • Jean-Luc Emile permalink
      22 septembre 2009 07:57

      Dieu n’aurait pas pu etre partout, par conséquent il creea le justicier Jean Francois leckning. Politically correct as usual!!! lol

    • 1132nd permalink
      22 septembre 2009 17:49

      @ Jean-François Leckning et les autres critiques auto-proclamées de la presse mauricienne:

      “Dans l’espace virtuel de la toile (…), la narration est assujettie à des règles extrêmement contraignantes. Le sujet est obligé de prendre un pseudonyme. Cette opération pourrait participer de la narration de soi : en s’inventant un nom, l’individu échappe au destin de sa généalogie. Mais, parce qu’elle est le plus souvent destinée à se faire connaître, l’adoption d’un pseudonyme participe surtout d’une réduction de soi à une formule, à travers laquelle l’internaute est censé se saisir lui-même en informant les autres de ce qu’il est, et dont il pourra difficilement se départir.”

      (Les mots pour se dire, Michaël Foessel, septembre 2009)

      1. Je ne veux pas dévoiler ma véritable identité pour “échapper au destin de ma généalogie” de par les paramètres de la société mauricienne.

      2. Libre à toi d’utiliser ton véritable nom mais on appellera ça toujours un “Pseudo”.

      3. Au final, c’est une question de choix personnel. Et ça se respecte je pense.

      4. Je ne vais point m’écarter des conventions de la toile pour faire plaisir à la curiosité de M. Leckning.

      • Jacques Catherine permalink
        22 septembre 2009 21:11

        Enfin, tout un charabia emprunte a une espece d’autorite pour tenter de justifier un pseudo bien commode pour dissimuler, peut-etre, un complexe inavouable, voire une genealogie inassumable. C’est votre choix certes, mon pauvre ami, nous le respectons, rassurez-vous, mais cela ne nous empeche pas de remettre en question la legitimite de celui-ci. Cela se respecte aussi. Dissimuler son identite c’est se ranger du cote des hors la loi dont c’est l’apanage, et il ne faut pas s’etonner que l’on soit considere comme tel…

        • 1132nd permalink
          22 septembre 2009 23:21

          Charabia… Le mot en dit long sur l’auteur. Les extrapolations et les insinuations de M. Catherine sont tout à fait ce dont je m’attendais d’un tel personnage. Au moins vous, en vous affichant sous votre véritable nom, vous évitez des surprises à votre audience… L’intolérance affichée ici est malheureusement contraire aux attentes de mes activités sur Internet. Heureusement, il y a de la place pour tout le monde sur la toile. La mienne, ailleurs que dans ces passage d’idées dictatoriales. Je vous laisse entre vous.

        • Ludovic permalink*
          22 septembre 2009 23:49

          Il serait dommages que tu cèdes devant des idées que tu juges dictatoriales. Je suis le propriétaire du blog et je tiens à voir dans les commentaires sur mes articles une multitudes d’opinions divergentes. Si je n’acceptais pas l’utilisation de pseudos je n’aurais pas approuvé tes commentaires. Il n’y a aucune dictature ici mais chacun est libre d’avoir son opinion et de l’exprimer.

          Il serait maintenant bien de reprendre le débat que j’ai posé sur la table dans mon article ci-dessus.

        • 1132nd permalink
          23 septembre 2009 11:41

          Le débat est faussé à la base. Exiger que quelqu’un dévoile son identité avant d’accepter ses propos équivaut à un jugement de valeurs. En quoi l’identité d’un citoyen lambda est-elle pertinente au débat? Je ne vois qu’une réponse possible: si la personne n’a pas une identité connectée au sujet en question – notamment la presse ou le milieu de la communication – ses idées sont rejettées, abaissées. Et cela s’est illustré lorsqu’on traite ces même idées de « Charabia ».

          C’est comme insinuer qu’on n’a pas droit une opinion si on n’a pas un « illustre » nom comme tant d’autres ici. Ou alors que l’opinion énoncée ne pèse par lourd comparé aux autres, parce qu’on n’a pas la même « autorité ». Dès lors, le débat n’est pas un affrontement d’idées, mais un affrontement de personnalités. Le principe même du débat sur les blogs ou forums repose sur le fait que tous partent du même niveau en oblitérant tout le pedigree associé aux véritables noms. Dans ces cas, le débat se concentre sur les idées.

          Or cette règle de base ne semble pas être appreciée ici. Ici, on va plus loin, on interprète les choses selon le système de valeurs corrompu de la société mauricienne: si une personne refuse de divulguer son identité, c’est qu’il a « un complexe inavouable, voire une genealogie inassumable ». Donc, ses idées jugées irrecevable par le grand conseil des critiques auto-proclamées de la presse, car cette personne serait animée d’un mal-être qui rend ses idées inacceptables. C’est votre conclusion, pas la mienne.

          Debattre selon ces règles ne m’intéresse malheureusement pas. Car être un citoyen lambda en mettant de coté mes fonctions professionnelles et mon véritable identité insinue que je revendique la liberté de refléchir en mon propre nom, en dehors des limites imposées par mes fonctions dans la société – professionnelles, familiales et autres. Mais on ne parle pas le même langage ici. Vous jugez d’abord, vous répondez ensuite.

          Lorsqu’une personne refuse les idées et se focalise sur la personalité, cela limite les répliques sur la personalité – d’où ma réponse « mesquine » à M. Catherine. Je m’attends d’ailleurs à ce qu’on lise entre ces lignes pour y trouver d’autres interprétations sur mon identité et pour expliquer pourquoi je campe sur cette position d’anonymat. Allez-y messieurs, faites-vous plaisir.

  6. Ludovic permalink*
    22 septembre 2009 10:04

    Une raison qui m’a souvent été donné pour justifier le fait de réduire une radio concurrente à « une radio privée » ou un confrère à « un journaliste de la jeune génération ». C’est que certains estiment que le média concurrent n’aurait pas cité leur nom si les rôles étaient inversés. C’est une présomption de culpabilité à mon sens, on par avec l’idée de départ que notre vis à vis est mal intentionné. Une telle attitude découle de la compétition malsaine que connait la presse mauricienne par moment. Cette attitude enferme la presse et les journaliste dans un cercle vicieux où chacun traite son confrère comme il pense que celui ci le traiterait ou l’a traité…

  7. Bruno LAURANT permalink
    22 septembre 2009 12:27

    Mon cher Jean-francois,

    Je mesure tout a fait l’influence qu’a eu JC de l’Estrac au sein de la Presse Mauricienne.
    Il n’a probablement pas d’équivalent d’ailleurs.
    Je suis dur avec Jean-claude de l’Estrac car justement, vu son niveau, son prestige et son pouvoir, j’en attendais beaucoup plus …
    Et je reste frustré de ne pas avoir pu faire de plus grandes choses au sein d’un groupe dont le potentiel laissait supposer qu’il laisserait moins de place a des fonctionnements aberrants …
    Qui aime bien chatie bien, non ?
    C’est du dépit amoureux …
    Par opposition, tu ne me verras jamais regretter quoique ce soit avec Radio plus …
    Sauf peut-etre la bonne ambiance et la motivation du début …
    Qui ne furent qu’un feu de paille !

  8. Bruno LAURANT permalink
    22 septembre 2009 12:39

    A Jean-luc Emile ….

    Policier, justicier et politiquement bien pensant, il adorera ces compliments le JFL !!!
    Un vrai mec de droite comme on n’en fait plus …
    Bien vu mon mimile !!!

  9. Jacques permalink
    22 septembre 2009 14:30

    Excellente initiative que ce blog qui a pour ambition de s’intéresser de près à la presse locale. De toute évidence, aucun correcteur n’est à portée de main pour corriger les fautes de français qui y pullulent, ce qui est une indication de la légèreté avec laquelle certains journalistes manient le français. Je ferai donc preuve de mansuétude, mais à la moindre récidive, je n’aurai pas hélas autant de compassion…
    Quoi qu’il en soit, le sujet que tu as évoqué Ludovic est pertinent. Ne pas citer des confrères est une question d’honnêteté intellectuelle, une notion – voire un des nobles sentiments que d’aucuns considèrent comme désuets – que l’on dissimule trop souvent au sein de « certains groupes de presse » derrière le paravent une espèce de suffisance de parvenu qui ne fait pas du tout honneur aux patrons de presse, quels qu’ils soient.
    Je sens que je vais fréquenter ce blog avec assiduité.
    A part les quelques filous qui se cachent derrière des pseudonymes aussi ridicules qu’improbables, nous sommes, ici, en bonne compagnie…

  10. Bruno LAURANT permalink
    22 septembre 2009 15:45

    Je me rappelle quand j’étais a Radio Plus, L’express citait pudiquement dans ses colonnes, quand il nous citait,  » La radio de la rue Labourdonnais  » !!!
    Nous fumes donc rebaptisé sans demander notre avis …
    Radio Plus avait un nouveau nom … la Radio de la rue Labourdonnais …
    Trop fort !
    On y avait meme pas pensé …
    On aurait en fait du s’appeller la Radio de la rue Labourdonnais, l’Express nous aurait alors appellé Radio Plus …

  11. Jacques Catherine permalink
    22 septembre 2009 16:17

    Je me souviens de cela : c’était une manière très condescendante, ma foi, de faire allusion à un confrère. Cela dénotait, sans doute, un certain état d’esprit que les mesures d’audiences ont par la suite quelque modéré ou, plutôt, ramené à sa juste valeur…

  12. Ludovic permalink*
    22 septembre 2009 21:24

    Ce qui est le plus dérangeant c’est ceux qui se cachent derrière un pseudo pour mettre un commentaire mesquin ou une critique gratuite et sans fondement, sans argumentation.

  13. 23 septembre 2009 10:44

    I wonder how i could have miss this blog…

    It is really an interesting topic and quite a little bit controversial tou.

    Anyways i am not a journalist .. well from my point of view i think that ..

    Mtuis is a small country .. in anyway sooner or later everyone get the news ..

    What the use of giving credit to others?

    Maybe many will say .. question of ethic bla bla bla but the fact remain that …

    The importance is not who get the news first … it is about who sell the news.

    Thats the law of the market … bitter truth i guess.

    I dunno why people get the impression that journalism world in mtuis is limited to a small circle full of hypocrisy.

    No wonder why field journalists get no credit.

  14. Jacques Catherine permalink
    23 septembre 2009 11:16

    Nous insistons pour que les intervenants sur ce blog aient le courage d’afficher leur identite car l’anonymat dissimule souvent des demarches inavouables, souvent propices a l’invective et a l’insulte. Ce monsieur prefere se cacher derriere un numero et s’eclipser en parlant de « dictature ». Il doit savoir de quoi il parle, car c’est en cagoule que des hommes de main des dictateurs vont executer de basses besognes. Il nous laisse entre nous : c’est sans doute ce qu’il ait fait de mieux jusqu’ici…

    • Ludovic permalink*
      23 septembre 2009 11:49

      Nous ne pouvons qu’encourager tous ceux qui participent aux discussions ici de le faire sous leur vraies identités.

      Mais étant moi-même l’autorité sur ce blog je le dis clairement une fois pour toute je n’empêcherais personne à utiliser un pseudonyme. Mais des propos lâches ne seront pas tolérés et effacés et en cas de récidives l’utilisateur sera bloqué.

      D’ailleurs quelqu’un pourrait mettre un commentaire ici sous le nom de Paul Bérenger et je pourrai difficilement vérifier son identité donc de ce fait tout nom utilisé sur un blog est considéré comme un pseudonyme car je ne peux vérifier si Jacques Catherine est vraiment Jacques Catherine etc… Vous me direz qu’il y a des risques d’usurpations d’identité, c’est vrai, mais en cas de plainte je dispose des adresses IP qui permettront de remonter jusqu’à l’ordinateur utilisé pour commenter sur le blog.

      Pour ceux qui utilisent leur vraie identité pour dire ce qu’ils ont à dire c’est tout à leur honneur, mais il serait bien qu’ils respectent ceux qui choisissent de le faire autrement pour divers raisons.

  15. Jacques Catherine permalink
    23 septembre 2009 11:56

    Je me permets de faire ressortir a l’anonyme numero que je n’ai rien a faire avec la presse, n’etant plus journaliste depuis plus de 15 ans maintenant. Et que je revendique un droit a la critique, comme me le garantit le principe meme de la liberte d’expression. C’est facile de critiquer de maniere anonyme, mais bien plus risque apparemment d’assumer simultanement ses critiques et son patronyme. J’ai choisi la voie la plus risquee…

  16. Bruno LAURANT permalink
    23 septembre 2009 18:17

    Bonne émission de Jean-luc Emile sur Radio Plus, du bon boulot … assez complet, avec de bons angles … Ludovic Froget souleve des points intéressants et JFL a bien pu faire sa pub pour PEOPLE !!!! Dommage que certains invités, en plateau ou au tel, marmonent des trucs incompréhensibles … faut les briefer un peu avant de passer a l’antenne ou améliorer la ligne de tel, probleme récurent a Radio Plus, non ? Allez, je te taquines, c’est cool …

    Tatiana VOLKOV de Leningrad.

    • 1132nd permalink
      24 septembre 2009 10:38

      Bonne émission? Excusez-moi M. Bruno Laurent, je sais que vous étiez un illustre journaliste de la radio à Maurice de votre temps, mais je ne partage pas le même avis que vous pour plusieurs raisons:

      1. Plusieurs incohérences dans l’emission:
      – Le « site du PMSD » sur Facebook n’est pas un site. Facebook est un site, une plate-forme. Il y a une page du PMSD dessus, pas le site.
      – C’est l’ICTA qui avait fait bloquer l’accès à Facebook sur tous les FAI Mauriciens. Cette censure ne s’est jamais opérée « du serveur central de Facebook » comme l’a dit si limpidement Jean Luc Emile.

      2. Lors de l’émission, j’ai recensé l’intervention de pas moins de 4 personnes qui interviennent sur ce même blog. Pour moi c’est un manque de rigueur de la rédaction « de la rue Labourdonnais ». Et le modus operandi de Jean Luc Emile est édifiant: demander que les gens viennent de l’avant. Au lieu d’aller vers les contacts, il demande aux contacts de venir à lui.

      3. La plupart des intervenants étaient des personnes qui bloggent/facebookent depuis pas plus de deux ans. Que fait-on des gens qui ont finalement réussi à faire de FB leur vitrine professionnelle et qui pourraient inspirer d’autres? Ils sont légions à Maurice à avoir des histoires bien plus intéressantes ou pratiques que le gamin « We are Mauritians first etc… ». J’ai en tête l’entrepreneur qui met ses gateaux faits-maison sur sa page Facebook, ou encore le DJ Mauricien qui affiche son CV sur sa page.

      4. Le manque de pudeur de Jean-François Lecking… Et il faut surtout pas oublier son « associé/e ».

      Autant d’arguments qui pour moi fait de cette émission l’exemple a ne pas suivre pour la prochaine génération des journaliste. Les choses bougent à Maurice M. Laurent. Les standards de qualité et les attentes du public aussi.

      • Jean-Luc Emile permalink
        24 septembre 2009 18:10

        Bonjour 1132nd

        Je viens de lire vos commentaires sur l’émission Talk of the town de mercredi sur Radio Plus. Si vous y connaissez autant aux medias je pense que vous devez savoir ce que c’est qu’un APPEL A TEMOIN. ???? Toutes les chaines d’informations le font pour leur émission, leur talk show. M6, Franc 2, Tf1…C’est une pratique tout a fait normal que de demander de ses auditeurs ou telespectateur de venir de l’avant pour témoigner sur un sujet qui sera discuté au cours d’une prochaine émission. Vous imaginez si le journaliste de M6 devait arpenter tout Paris ou Marseilles, frappant aux portes pour rechercher des anorexiques…Vous voyez un journaliste mauricien prendre sa voiture , rouler dans les villes et villages, demandant aux passants, vous faites pipi au lit monsieur, je fais une emission voire une enquete. Pauvre ami, vous etes tres tres tres loin de la réalité quotidienne de mes confreres et moi. Tiens, voila a quoi peut servir Facebook, pour les journalistes aujourd’hui!!!! Les appels a témoin, Dieu sait combien j’en ai fait et combien de magnifique témoignage j’ai recu. Encore merci a ces gens qui répondent et qui ont compris cette nouvelle maniere de communiquer.

         » La plupart des intervenants étaient des personnes qui bloggent/facebookent depuis pas plus de deux ans »… So what?
        Aux ames bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années… Ce n’est pas la durée de la chose qui fait la réussite de l’action… L’idée c’etait de faire parler ceux qui utilisent facebook au quotidien.
        Si ceux qui  »ont finalement réussi à faire de FB leur vitrine professionnelle » ne se manifestent pas, ce n’est pas de ma faute… Tant pis, ils resteront dans l’obscurité…

        Vous dites  »Lors de l’émission, j’ai recensé l’intervention de pas moins de 4 personnes qui interviennent sur ce même blog. Pour moi c’est un manque de rigueur de la rédaction “de la rue Labourdonnais”… Ca prouve que ce sont des personnes qui ont des choses interessantes a dire… Je pense que ce sont des personnes qui ne se cachent pas derriere un pseudo et des ‘bons clients radiophonique’ connu a Maurice et pas des illustres inconnu frustrés en mal de publicité…
        Pour le reste de vos commentaires, l’exemple a ne pas suivre, je laisse le soin aux auditeurs d’en juger…

  17. BRUNO LAURANT permalink
    24 septembre 2009 19:22

    A 1132nd

    Numéro de matricule ?

    Je reconnais la les habitudes des journalistes de l’Express … couper les cheveux en 4 au lieu d’aller a l’essentiel …

    Quand a la méthode de Jean-luc Emile, que je connais bien et qui est un journaliste a qui on ne peut surtout pas reprocher un manque de déonthologie, elle me parait correcte et tout a fait dans l’air du temps…

    L’appel a témoin est une bonne méthode, et tres utilisée actuellement …

    Mais certains préférent évidemment chercher eux-memes leurs intervenants et ainsi choisir et interroger qui ils veulent …

    C’est pour ca qu’on retrouve toujours les memes groupes de personnes pour parler des memes sujets sur certains médias ….
    Connivences et copinage au rendez-vous …

    je trouve cela bien mieux, comme le dit justement JL Emile, de laisser la porte ouverte …

    • Jean-Luc Emile permalink
      24 septembre 2009 21:38

      Une petite précision, pour revoir a l’appel a témoin. L’exercice est interressant a plus d’un titre parce que j’ai pu avoir un chapelet de témoignages… Les facebookers ont ete nombreux a me répondre et j’ai du faire un tri et choisir les angles les plus interessants.
      Donc, un appel a témoin n’est pas qu’un simple exercice pour en faire une emission f’ourre tout’. J’ai effectivement fait un tri avant de confirmer les intervenants sur le plateau et ceux qui ont parlé dans le reportage.
      voila pour ce petit detail

      • Ludovic permalink*
        24 septembre 2009 21:42

        Autre précision, je n’ai pas répondu à l’appel à témoin Jean Luc m’a invité donc l’un empêche pas l’autre.

  18. LYNX permalink
    25 septembre 2009 11:32

    1132nd vous avez raison!
    Je ne vais aucunement discourir sur votre point, rien dire de plus…vous avez raison.

    Ludovic Froget vous avez tort!
    vous dites… »en cas de plainte je dispose des adresses IP qui permettront de remonter jusqu’à l’ordinateur utilisé pour commenter sur le blog »…

    Ceci est tellement ridicule Ludovic…parce que je me trouve dans un cyber café… mais d’aucuns diraient que je discute ici du sexe des anges, pas nécessairement parce que ce même amateurisme transpire de partout à Maurice… c’est pour cela que « 1132nd » a malheureusement raison; quittons le ‘display of ego’ pour de bon mes amis…

    • Ludovic permalink*
      25 septembre 2009 11:48

      Je n’ai pas tort car j’ai dit qu’on pourrait remonter jusqu’à l’ordinateur utilisé. Donc si vous êtes dans un cyber café, les autorités compétentes remonteront au moins jusqu’au cyber café en question. Maintenant, si le cyber café est gérer par une personne responsable elle devrait pouvoir dire qui est la personne qui aura utilisé cet ordinateur.
      Mais honnêtement il faudrait qu’un délit vraiment grave soit commis pour en arriver là…
      Lynx je ne suis pas contre que vous ayez un point de vue différent du mien ou de tout autres personnes. Mais qualifier mes propos de ridicules est un jugement sur un argument qui repose sur les dispositifs de sécurité prévus par des lois et des concepteurs de technologies donc vous traitez tout ce monde de ridicule.

  19. Courageux Anonyme permalink
    25 septembre 2009 13:52

    Puisque Dimitri Oulianov esy désormais une célébrité (Le nom a été cité dans une émission de radio), me voci arborant une nouvelle identité…

    Donc, je rejoins le point de vue de 1132nd et de LYNX.

    Je ne vois pas l’intérêt ici de discourir sur le contenu de l’émission. Je tiens seulement à soulever certains aspects qui m’ont gêné lors de cette émission.

    Ludovic semblait faire une fixation sur le « contrôle » et sur les adresses IP qu’il est possible de retracer. L’on n’attend pas forcément un tel discours de la part dequelqu’un qui tient un blog qui se veut être une plateforme de débâts et d’échange d’idées.

    Menacer les commentateurs de représailles en tout genre n’engage pas à venir entamer une discussion (et même une certaine polémique) sur ce blog.

    Voilà.

    Courageux Anoyme

    • Ludovic permalink*
      25 septembre 2009 14:14

      Dimitry, Courageux Anonyme, Mauriciana….

      Je ne sais pas dans quelle émision Dimitry a été citer. Je n’ai jamais fait de menaces à aucun commentateur. On m’a demandé comment faire pour éviter les débordements surtout en terme d’usurpation d’identité. J’ai répondu à cette question et je n’ai parlé qu’une seule fois d’adresse IP.

    • Jacques Catherine permalink
      25 septembre 2009 14:18

      Peut-on etre anonyme et courageaux et inversement ? Je pose juste la question…

      • 1132nd permalink
        25 septembre 2009 15:00

        Ouhlà, ça fait beaucoup à répondre tout à coup là. D’emblée, petite précision: mes commentaires, qui n’engagent que moi, ne sont point des critiques en règle que pour critiquer. Je ne cible pas les personnes, mais les idées et les procédés. Mes points sont argumentés et articulés. Sans critiques, point d’avis contraire. Sans avis contraire, point de débat. Et sans débat, point de blog sur le monde de la communication à Maurice. Que les choses soient bien claires.

        Ceci dit, on peut dégager la théorie de M. Laurent sur mes origines de L’Express ou autre – ces postes ne correspondent en aucune manière à un semblant de règlement de compte. Mais je tiens à faire remarquer tout de même qu’on tente toujours de juger avant de repondre aux idées enoncées. Belle leçon de tolérance à la française M. Laurent. Faut croire que Maurice a « déteint lor ou ».

        Revenons à nos moutons. M. Jean Luc Emile, j’avoue que la notion de l’appel à témoin m’a complètement échappé en vous regardant faire. Mea culpa. Par contre, je me demandais si les autres journalistes d’outremer se contentent de lancer des appels parmi leur « friend list » uniquement? Faut pas s’etonner après que ceux ayant de meilleures histoires plus inspirantes ne viennent pas de l’avant. Ces derniers ne se trouvent souvent pas aussi facilement dans un groupe qui cède au « character worship… »

        Ensuite, « Aux ames bien nées la valeur n’attend pas le nombre des années ». Excusez-moi, mais si c’est pour entendre un blaireau dont la voix n’a pas encore muer encore dire que « j’ai créer mon groupe FB l’année dernière parce que j’ai constaté que les Mauriciens sur FB n’avait aucune part ou aller pour discuter… » Si vous y trouvez toujours rien à dire, no comment à vous. En tout cas, heureusement que Jean Luc n’a pas fait intervenir le gamin par la suite. Bon réflexe.

        Bref tout ca pour dire que, pour moi, manque de rigueur journalistique dans ce cas précis = faire dans la facilité. Rechercher des gens dans son comfort zone – son friends list, ou son cercle d’amis/fans immédiat.

        P.S Je songe sérieusement à un p’tit jeu genre le Petit Poucet, laissant une piste d’indices pour ceux qui veulent à tout prix mon identité. Une chasse au trésor, ça vous tente M. Catherine?

        • Jacques Catherine permalink
          25 septembre 2009 15:07

          Un jeu d’enfant ! Pourquoi pas ? Déjà le code-barres et le numéro de série me font penser à quelque chose à vendre. Ou de vendu, je ne sais pas…

        • 1132nd permalink
          25 septembre 2009 16:55

          Chassez le naturel et il revient au gallop… Une fois de plus, on juge par l’emballage – littéralement. Ayant eu l’autorisation d’utiliser un pseudo par propriétaire lors de l’état des lieux, et les coups de vaporisateur ne semblant pas fonctionner, je pense que je n’ai d’autre choix que de cohabiter avec les vermines…

  20. BRUNO LAURANT permalink
    25 septembre 2009 15:27

    Je ne suis pas francais, matricule 1132nd, je suis PARISIEN !
    Encore pire …

    • Ludovic permalink*
      25 septembre 2009 15:33

      Et fan du PSG en plus M. Laurant LOL

  21. BRUNO LAURANT permalink
    25 septembre 2009 17:28

    Certes …
    Fan du PSG et ancien du Kop de Boulogne, au sein des Gavroches …
    Que de grands souvenirs dans cette tribune brulante et unique, ou vibre le vrai coeur du PSG …
    Je signale d’ailleurs la sortie d’un livre passionnant, LA FOLLE HISTOIRE DU PSG, des origines a nos jours, un livre pavé de plus de 700 pages …
    Ecrit par Damien Degorre et Jérome Touboul, spécialites du club.
    Editions Prolongations.
    Un livre qui raconte l’incroyable histoire de ce club qui n’a pas encore 40 ans d’histoire, pour un palmares déja bien fourni …
    7 Coupes de France, 2 titres de champion de France,, 3 Coupes de la ligue, 1 Coupe d’Europe …
    Une histoire pleine de hauts et de bas, mais jamais banale, de succes glorieux et historiques …
    Real Madrid, Barcelone, La Corogne, Liverpool, Naples, Bayern Munich, Celtic Glasgow,Parme …
    Mais aussi de spectaculaires échecs, le couvrant parfois de ridicule …
    Clermont, Macabi Haifa, Videoton, Gueugnon, La Corogne ou encore la Juventus …
    Un club ou sont passés des joueurs du calibre de Mustapha Dahleb,Dominque Rocheteau,Safet Susic, Luis Fernandez, Rai,Bernard Lama, Valdo, Marco Simone, Ricardo, Pauleta, Nicolas Anelka,George Weah, David Ginola, Leonardo, Ronaldinho …
    Un club ultra médiatique, qui ne laisse personne indifférent !
    PARIS EST MAGIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  22. Dodo permalink
    4 mai 2010 12:44

    Dans le même thème de l’humilité: Et pourquoi le silence radio sur le plongeon de Radio One dans les sondages de Médiamétrie? C’est bizarre que les actionnaires et décisionnaires n’ont pas encore viré la programmation et les animateurs qui tirent cette radio vers le bas! Il faut sauver Radio One!!

  23. Torpedo permalink
    18 mai 2010 17:53

    Et que dire d’un nouveau cas d’inflation de l’égo: on peut lire sur
    http://www.lexpress.mu/story/12254-sondage-une-etude-de-tns-analysis-revele-que-79-des-internautes-preferent-lexpress-mu.html

    « D’autre part, Alexa, le site américain qui audite le taux de fréquentation des sites Internet, classe de son côté lexpress.mu à la 13e place, devant des sites d’envergure planétaire tels que Twitter, classé 15e et ebay, 17e. Et ce sont les géants, à l’instar de Google, MSN ou encore Youtube, qui se trouvent en pole position.  »

    Tout le monde crie bravo, mais, de toute évidence après vérification faite sur http://www.alexa.com/siteinfo/lexpress.mu# il est clair que l’express n’est que 13ème à Maurice, et 55,425ème au monde…

  24. Torpedo permalink
    2 juin 2010 10:17

    M’excuse platement:
    l’express est bien numéro un à Dodoland. Devant tous les autres journaux en ligne de Dodoland, oui.

Trackbacks

  1. Réf DT 06: Etre journaliste-bloggeur « ~ www.doublethink.tk ~
  2. Réf DT 07: De “l’humour” au “Malaise Créole” « ~ www.doublethink.tk ~

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :