Skip to content

Mon interview dans 5-plus

16 août 2009

Pour ceux qui ont lu le journal 5-plus de ce dimanche 16 aout 2009, vous avez peut-être lu mon interview à propose de mon blog dans la page jeune. C’est Natacha, la journaliste pigiste qui anime cette page qui m’a contacté lundi dernier pour répondre à ces questions, et je la remercie d’avoir accorder de l’attention à ce que je fais. Après quelques minutes d’hésitations j’ai accepté et elle m’a envoyé ses questions par mail et je lui ai répondu par écrit. Comme je pouvais m’y attendre certaines de mes réponses n’ont pas été publié dans leur intégralité, par manque d’espace et c’est une pratique normale. Toutefois à la lecture de mes réponses, certaines ont l’air un peu trop catégorique. Donc je publie ci-dessous l’intégralité des questions et des réponses de cette interview.


1. Tu fais quoi dans la vie (professionnelle)

Je travaille dans une agence de communication spécialisée dans la communication d’entreprise et institutionnelle,  je suis Chef de projets et responsable du département de Relations Publiques

2. Tu as quel âge ?

26 ans

3. Ou habites-tu ?

A Quatre Bornes

4. On a vu la création du blog Media et communication à Maurice, pourquoi le besoin de crée un tel blog ? Est-ce pour palier à un manque ? Tu le destine à des personnes en particulier ou à la nation en général ?

Je passe beaucoup de temps sur internet et particulièrement sur les réseaux sociaux (Facebook, twitter, youtube), ces derniers temps dans le cadre de mon travail j’ai fait des recherches sur les réseaux sociaux et le blogging. J’ai ainsi découvert la blogosphère mauricienne avec de nombreux blogs sur divers sujets. J’ai aussi toujours eut un besoin d’écrire pour m’exprimer, j’ai toujours aimé écrire et j’ai été journaliste à Radio One pendant 4 ans. J’ai donc voulu créer un blog pour satisfaire ce besoin mais il me fallait trouver un thème, car si beaucoup de bloggeurs parlent de leurs quotidiens moi j’aime moins parler de moi. J’ai donc choisi de traiter d’un thème que j’estime connaître assez bien c’est-à-dire les média et la communication, puisque j’ai fait des études dans ce domaine et que c’est en rapport avec mon activité professionnelle. Mon blog est ouvert à tout le monde mais je pense qu’il intéressera plus les bloggeurs, les étudiants en communication, les journalistes et autres professionnels de la communication. J’espère ainsi apporter une modeste contribution à la promotion de la communication dans son ensemble à Maurice car beaucoup d’entreprises, d’organisations et d’institutions communiquent mal ou pas du tout par manque de connaissance de cette discipline trop souvent banalisée.

5. Sur ton Facebook, tu fais souvent réfléchir sur certaines questions (actualités assez chaud) qui se sont soulevées dans les médias, pourquoi cela ?

J’ai toujours suivis l’actualité, j’ai ensuite été journaliste ce qui m’a permis de vivre dans les coulisses de l’actualité et avec mon métier aujourd’hui j’ai un devoir de suivre l’actualité. Les événements qui font les titres des média ne me laissent pas insensible et certains sujets me font réagir, pour moi (avant d’avoir mon blog) facebook était le seul moyen de partager cela avec mes amis. C’est aussi un moyen pour moi d’intéresser certains qui n’ouvrent jamais les journaux à certains faits d’actualités, par ce que facebook n’est pas un site de rencontre mais un espace de vie sociale. Je crois aussi que pour vivre bien en société il faut être correctement informé sinon on est à coté de la plaque.

6. Penses-tu que la population Mauricienne n’a pas assez son mot à dire dans ce qui se passe dans le pays ? Penses-tu que les Médias cachent des choses à la population ? Le font-ils par choix ou parce qu’ils n’ont simplement pas assez de latitude ?

Les Mauriciens ne peuvent pas dire qu’ils n’ont pas d’espaces d’expression, on a qu’à écouter les radios privés les après midi ou à voir les pages des courriers des lecteurs dans les journaux. Pour ceux qui ont accès à Internet il y a les blogs et les sites d’informations des grands groupes de presse. Mais peut être qu’on n’apprend pas aux Mauriciens à s’exprimer, à l’école c’est tais toi et avale bêtement tout ce que dit le prof. J’ai eu la chance de fréquenter le Collège du St Esprit où l’on m’a encouragé à réfléchir sur la société, à avoir une opinion, à l’exprimer et à respecter celle des autres.

Les média jouent leur rôle avec les moyens et les ressources dont ils disposent, je crois que si il y a des informations qui sont cachés c’est plutôt du coté du gouvernement, pour avoir été journaliste je sais à quel point il est souvent difficile d’obtenir des informations même les plus banales. Mais il y a aussi une certaine réalité à Maurice où certains média s’autocensurent quand il s’agit de parler de certains sujets qui concernent leur confrère, mais cela reste minime et dans le contexte mauricien cela se comprend.


7. Et la liberté de la presse Mauricienne dans tout ça ?

Quand on parle de liberté de la presse on pense surtout au rapport entre la presse et le gouvernement. Ces relations sont parfois tendues mais la presse est libre.

Je pense qu’il faut aujourd’hui aussi voir la liberté de la presse sous une nouvelle perspective, c’est-à-dire le rapport de force entre la presse et les acteurs économiques. Ces derniers payent de grosses sommes pour mettre des publicités dans les journaux et la presse pourrait avoir peur de les froisser de peur de perdre des revenus qui sont vitaux pour la survie des médias. Il y a aussi le cas de figure où d’importants opérateurs économiques investissent dans des média cela peut compromettre l’indépendance de ces média.

8. Quel est ton message pour les jeunes ?

Les jeunes ont souvent peur de s’exprimer, je sais que beaucoup de jeunes écrivent mais gardent leur textes pour eux de peur de paraître ridicule peut être. Je crois que nous devons nous exprimer, montrer que l’on a des choses à dire, qu’on a notre conception de la société et de notre pays et surtout pour faire taire ceux qui passent leur temps à jeter la boue sur les jeunes, à dire que nous sommes des incapables. Il faut croire dans le pouvoir des mots et l’utilisé car il permet de changer les choses et d’évacuer sainement nos frustrations dans cette société en pleine transformation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :