Skip to content

Le drame aurait pu être évité !

31 mars 2013

150mm de pluies, 8 morts, plus de 50 véhicules endommagés, et ce n’est peut etre pas fini….

Certains disent que c’est une catastrophe naturelle et que personne ne pouvait rien y faire. Faux et archi-faux…. J’évoquerai ici seulement 3 points

  1. La météo : alors que les services météo de la Réunion avait déjà émis une alerte vigilance fortes pluies samedi matin, rien du cote de Vacoas, seulement « PLUTOT NUAGEUX AVEC DES AVERSES PAR MOMENTS, PLUS FREQUENTES A L`EST, AU SUD ET SUR LE PLATEAU CENTRAL. » dans son bulletin de 11h30. Premièrement, Maurice n’a pas un système d’alerte fortes pluies et deuxièmement Maurice ne dispose plus depuis des années d’un radar meteo qui permet de prévoir ce genre de phénomène. Toutefois avec le radar réunionnais ce genre de phénomène est visible. Il faut aussi souligner ici les problemes de pollutions des drains par les citoyens.
  2. Développement et drains : Ce n’est certainement pas la première fois ni la dernière que 150mm de pluie s’abattent sur Port Louis en quelques heures. Hors force est de constater qu’à chaque inondation les dégâts sont plus importants et désastreux. Ce qui change avec le temps c’est le développement de nos infrastructures. Exemple, le torrent d’eau qui a empilé les véhicules les uns sur les autres à Bel Village n’a jamais été vu auparavant. L’élément nouveau, les rampes en béton installé de chaque côté de l’autoroute et au milieu. En voyant les images vidéos du torrent il est évident que les drains prévu pour évacuer l’eau ne fonctionnent pas, certainement bouchés ou trop petits. De ce fait la route goudronné et coincé entre deux rampes en bétons se transforme en canal d’évacuation. Chaque lieu innondé a des raisons différentes mais la constante c’est des travaux d’infrastructures publics récents ou en cours.
  3. Manque de proactivité : La pluie s’est mise à tomber à 10h en ce samedi matin. A midi déjà il était clair que la situation devenait dangereuse. Il n’y a eu AUCUN appel à la vigilance et c’est vers 2 ou 3 heures que nous avons entendu dire que l’état-major de la police se réunissait à Vacoas. Cela a empecher aux habitants du Canal Dayot d’évacuer par précaution et empecher qu’une decision de fermer les passages sous-terrains du Caudan soient fermés. Meme si la reaction de la police a été tardive ils ont fait leur boulot et ont communiqué à travers la radio (mieux que la derniere fois). S’il y avait un système d’alerte la police aurait reagit plus vite.

Pour que plus jamais cela n’arrive il faut que  chacun prennent ses responsabilités et que les autorités s’en assurent. Il faut enfin que l’on tire des erreurs des lecons des catastrophes. S’il on faisait cela mon texte  aurait débuté par : « 150 mm, plus de peur que de mal ».

About these ads
One Comment leave one →
  1. Rooma permalink
    31 mars 2013 23:20

    L’effet de serre, dû à la pollution atmosphérique, amène le réchauffement de la planète et des changements climatiques. Pourquoi continuer à dire que la station météo mauricienne aurait dû annoncer les phénomènes du micro-climat? Ne le dit-on pas depuis que 10 ans de cela le rapport Gibbs– qui avait parlé des "flood-prone areas" –dort dans les tiroirs ? Ne savons-nous pas que dorénavant subitement une catastrophe jettera le désarroi dans notre île, et ceci de plus en plus fréquemment ?

    Oui, nous, on le sait. On voudrait prendre des précautions mais au nom du développement, devons-nous continuer à accepter de sacrifier notre sécurité ? Certains obstruent des drains par des tonnes de déchets, d’autres les remplissent de béton pour faire de grands parkings, certains construisent carrément sur les canaux. Ils savent qu’ici l’on ne punit plus les grands escrocs modernes qui s’enrichissent vite. À Maurice, on les vénère. On les défend et les protège. On les admire !

    Le simple citoyen arrive à comprendre des choses simples. Seuls les contracteurs et ingénieurs, payés grassement par ce gouvernement ne savent pas que les grilles sont nécessaires aux bords des autoroutes et entre les voies. Ils y mettent des murettes en béton pour épater les touristes. Ils oublient que l’eau pluviale demande à être évacuer vite pour éviter des accumulations et torrents. Ils ignorent que des riverains risquent de voir leurs maisons couvertes d’eau boueuse en cas d’inondation. Dans leur élan de se remplir les poches, pensent-ils une seconde à ces pertes d’effets mobiliers et à ces pertes de vie humaine ? Savent -ils comment c’est difficile de reconstruire les infrastructures ?

    de plus quand est-ce que des météologues auront le courage de convaincre le ministre de tutelle qu’il faut absolument remplacer ou réparer le radar pour arriver à sauver la population en l’avertissant à temps à propos des calamités ? Nul n’est à l’abri de ces catastrophes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: